Roadtrip en Ecosse partie 2 – direction Skye

Bonjour les petites loutres !

Voici la suite de notre roadtrip écossais. Pour lire la 1ere partie, c’est ici.

Nous quittons donc Oban pour rejoindre Glencoe, par l’A85 puis l’A82. Pour ceux qui aiment les itinéraires détournés, nous vous conseillons de passer par la petite route B8074 (juste après Dalmally) pour rejoindre Bridge of Orchy et l’itinéraire classique. On quitte ainsi la file de camping car qui fait route vers Glencoe, et on profite d’une charmante petite route qui longe la rivière Orchy.

IMGP4242

C’est la première fois que nous allons à Glencoe, un lieu pourtant très réputé, et forcement trèèèèès touristique, mais absolument incroyable. Je ne sais pas si c’est l’Histoire du lieu, les paysages, la lumière ou le whisky (ou tout ça), mais nous avons été scotchés par le coin ! Il y a un je ne sais quoi dans l’air qui rend cet endroit magique.

Et pour cause ! Glencoe est sûrement le glen (vallée profonde) le plus célèbre d’Ecosse, pas pour des raisons très gaies malheureusement… mais pour le massacre qui a eu lieu dans la nuit du 13 février 1692, un épisode sanglant lié aux révoltes jacobites.

En quelques mots, les révoltes jacobites sont une série de soulèvements qui se sont déroulées en Grande-Bretagne et en Irlande 1688 et 1746. Leur but était de ramener Jacques Stuart, VII d’Écosse et II d’Angleterre (le dernier roi catholique de la monarchie britannique, dans un pays à majorité protestante, ça coince), sur le trône dont il a été privé par son beau fils, Guillaume d’Orange (sympa la famille) après la Glorieuse Révolution de 1688. Ces révoltes tirent leur nom du jacobitisme, lui-même issu de Jacobus, l’équivalent latin de Jacques (James en anglais).

Petite restitution historique, parce que c’est toujours bien de savoir où on met les pieds et qu’un peu de culture n’a jamais fait de mal à personne :

Le 27 août 1691, Guillaume d’Orange proposa le pardon à tous les clans qui s’opposaient à lui, #révoltesJacobites, en échange d’un serment à prêter avant le 1er janvier 1692, sous peines de sévères représailles (je ne vous parle pas d’une amende, ça rigole pas à l’époque ! #GameOfThrones)

Les chefs de clans, (« Laird » mot qui a donné « lord » en anglais) demandèrent l’approbation du roi déchu, Jacques II, alors exilé en France #OKLM et qui tarda à répondre (4 mois quand même). Il les autorisa à prêter serment, mi-décembre, soit 15 petits jours avant l’échéance. #AvecLaPosteDévelopponsLaConfiance.

Le chef de clan Alistair MacLain du clan des MacDonald de Glencoe, attendit le 31 décembre pour se rendre à Fort William afin de prêter serment à son tour. #TranquillouBilouPasPressé. Mais le gouverneur de la ville, ne se sentant pas habilité pour une telle tache, l’envoya à Inveraray pour prêter serment #Relou. Sympa quand même, il lui remit une lettre destinée au sheriff d’Inveraray, expliquant qu’il s’était présenté aux autorités avant la fin du délai imparti, et on lui assura qu’il n’y aurait aucune poursuite contre son clan #Méfiance.

MacLain aurait mis 2 heures en Ford fiesta, en comptant la pause café, mais malheureusement pour lui, avec son cheval et dans la neige, il mit trois jours pour atteindre Inveraray. #LesBoules Ce qui nous mène au 3 janvier, un peu short niveau délai (pour rappel le serment devait être prêté avant le 1er janvier…). Et c’est pas fini ! Arrivé à Inveraray, on le fait attendre trois jours de plus avant de rencontrer enfin le sheriff, qui revenait d’une fête de nouvel an. #HangoverDeOuf

Le serment fut enfin prêté, avec donc 6 jours de retards, mais MacLain reçut une nouvelle fois l’assurance de ne recevoir aucune sanction. #LaBonneBlague

Alistair MacLain rentre donc retrouver sa petite famille l’esprit tranquille, mais les pieds gelés #WinterIsComing. A la fin du mois, débarque chez lui un régiment de 120 hommes, sous les ordres du capitaine Campbell (venu officiellement collecter un impôt). En raison de la bonne vieille hospitalité écossaise, ils furent accueillis par l’ensemble du clan MacDonald de Glencoe, d’autant plus que le capitaine Campbell était un parent par alliance d’Alistair Maclain. #OnChoisitPasSaFamille. Le régiment squatte tout de même 15 jours, aux frais de la princesse, lorsque le capitaine Campbell reçut l’ordre (venant du roi Guillaume) de passer le clan MacDonald « au fil de l’épée, tous ceux de moins de soixante-dix ans, afin que ces mécréants soient annihilés, racine et branche ». #Ambiance

Le capitaine Campbell passa la soirée à jouer paisiblement aux cartes avec ses hôtes, et accepta une invitation à dîner d’Alistair MacLain pour le lendemain soir. #NoScrupule

Ce qui nous amène au 13 février, à cinq heures du matin, le massacre débuta. Alistair MacLain fut tué dans son lit, ses fils et d’autres membres du clan purent s’échapper (grâce à l’alerte lancé par certains soldats pourvu d’une conscience. Ils seront plus tard arrêtés mais témoigneront contre leurs supérieurs).

Le clan MacDonald fut poursuivi dans la vallée de Glencoe, 38 hommes furent massacrés. Les soldats brûlèrent leurs maisons, et 40 vieillards, femmes et enfants furent abandonnés dans la neige. Sans toit, nourriture ni feu pour se réchauffer, il n’y eut aucun survivant.

La loi écossaise reconnaît un  type d’assassinat, appelé « murder under trust » qu’on traduit par « meurtre en confiance ». Ce type d’assassinat est considéré comme étant plus grave qu’un meurtre ordinaire.

Un mémorial a été dressé dans le village de Glencoe, à environ 200 mètres de l’endroit où la route traverse la rivière Coe, et chaque année, le 13 février, y est organisée une dépose de gerbe. Des membres du clan MacDonald venus du monde entier assistent à la cérémonie aux côtés des habitants de Glencoe. Le souvenir du massacre est resté vif dans les mémoires et a alimenté les dissensions entre MacDonald et Campbell. Le Clachaig Inn, un pub – hôtel de Glencoe, affiche toujours sur sa porte un signe indiquant « Pas de Colporteurs ni de Campbell », « No Hawkers or Campbells ». #BonneAmbiance

 

Le glen est maintenant un lieu paisible où il fait bon se dégourdir les pattes. En effet, de nombreuses randonnées sont éparpillées dans la vallée, il y en a pour tous les goûts. Et bizarrement Glencoe a récemment été élu comme le glen le plus romantique d’Ecosse. 😉

Jugez par vous même !

 

IMGP4494

imgp4901

Après cette plongée dans l’histoire écossaise, on passe la nuit entouré d’autre campingcaristes très sympas (on teste le whisky, les spirales anti-midges et les campements de fortune pour faire face à la pluie).

IMGP4509 copie

Au matin, on reprend la route, pour rejoindre Fort William, manger dans un pub, « dog friendly » très sympa, le « Grog and Gruel » puis manger une glace sous la pluie (je ne sais pas pourquoi, mais j’adore manger des glaces quand il fait froid et humide, ça doit être mon esprit de contradiction).

 

Ayant la panse bien remplie, on reprend la route, je veux faire un crochet par Glenfinnan, pour admirer le pont menant le Poudlard Express à… et bien… à Poudlard, dans Harry Potter. Une balade où nous avons été assaillis par ces satanés midges. Raaaaah !!!

 

IMGP4558

On continue notre route jusqu’au fameux Eilean Donan Castle. Mais avant ça, on se perd sur une ancienne route immense et splendide ! Route qui se termine en cul de sac, mais peu importe, le trajet en valait mille fois la peine.

imgp4706couleurs

IMGP4629

IMGP4614

 

IMGP4703

IMGP4688

On en a profité pour cloner Milford. 🙂

Et après tout ça on arrive enfin au chateau, le plus photographié d’Ecosse, celui que nous n’avions qu’aperçu depuis la fenêtre de la voiture qui nous avait pris en stop il y a quelques années, Eilean Donan Castle.

Ce château qui date du XIIIe siècle est considéré comme le plus romantique d’Ecosse et peut se visiter quasi dans sa totalité (ce qui vu l’heure tardive, nous ne ferons pas).

IMGP4777

Alors quel est son meilleur profil ? Couleur ou Noir et Blanc ? 🙂

autre

 

La suite de notre voyage, la semaine prochaine. Cette fois ci, nous vous emmenons sur l’île de Skye !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2017-01-24T13:28:08+00:00 septembre 15th, 2016|6 Comments

6 Comments

  1. argone 17 septembre 2016 at 16 h 47 min - Reply

    Qu’il est beau votre Milford !!! Photos magnifiques, ce n’est pas un coin d’Ecosse que je connais, mais j’adorerais y aller !

    • UnPeuPlusLoin 17 septembre 2016 at 17 h 21 min - Reply

      Merci ! Il faut revenir jeudi prochain (et après et après) pour la suite de notre roadtrip, car on monte tout au nord et alors là, c’est encore plus beau ! 😉

  2. Miette 22 septembre 2016 at 13 h 47 min - Reply

    Oh, je l’aime bien en couleurs et en B&W ! 😀

    J’aime vraiment beaucoup tes photos !

  3. Ella 23 septembre 2016 at 20 h 12 min - Reply

    magnifique !

Un commentaire, ça fait toujours plaisir !